Les Assemblées populaires et la Lutte contre les Inégalités Appel à l’action, octobre 2020-08-09

De quoi s’agit –il? Une série d’Assemblées populaires organisées par les alliances nationales en Afrique, en Asie, en Amérique latine en Europe débauchant su une Assemblée mondiale

Quand ? Les Assemblées populaires se dérouleront dans environ 10 pays à partir du 23 septembre au 7 octobre. L’Assemblée populaire mondiale aura lieu le 10 octobre. Un débat médiatique avec le FMI/Banque mondiale est prévu pour la semaine du 12 octobre.

Où? Les assemblées nationales seront organisées au niveau national-moyennant  des réunions en  face à face ou virtuelles en fonction de la situation du confinement et des niveaux de risque du Covid-19.L’Assemblée mondiale se déroulera virtuellement.

Le contexte

Les  Gouvernements du monde ont déclaré une urgence sanitaire publique  à la  lumière de la pandémie du  Covid-19, restreignant la liberté de circulation en appliquant des quarantaines et des confinements tout en clôturant des affaires qualifiées de ‘non-essentielles’. Un nombre croissant de personnes sur le plan mondial sont exposées  aux risques sanitaires et aux conséquences de la  crise économique  avec les  confinements. Le Covid-19 a dévoilé et a intensifié les inégalités systémiques frappantes qui sévissent au sein de nos sociétés. Les mesures officielles de riposte aux pandémies ont eu un impact profond mais  inégal pesant sur la  sur la vie  des gens. Le confinement n’est pas une réalité  ni même une possibilité pour la plupart des personnes. Il en découle que les mesures adoptées pèsent négativement sur les pauvres par rapport aux riches. Les travailleurs occasionnels et de l’informel par rapport aux travailleurs formels. Les femmes plus que les hommes. Les petits exploitants par rapport à ceux qui contrôlent notre système alimentaire. Cela est particulièrement vrai pour la classe ouvrière et pour les plus vulnérables qui se trouvent à l'avant-garde  de la construction du mouvement dirigé par l’Alliance de Lutte contre les inégalités- les chômeurs, les  travailleurs du secteur informel et les travailleurs précaires, les femmes, les jeunes, les handicapés, les immunodéprimés  ainsi que les résidents des habitats  informels et des zones éloignées et vulnérables.

Pendant cette crise, l’Alliance de Lutte contre les Inégalités exprime sa solidarité avec tous ceux dont les vies ont  été touchées par la pandémie et elle s’organise pour le changement structurel. Les personnes s’organisent face à cette pandémie unique en se servant des méthodes inspiratrices tout en sachant que notre espoir compte avec  les mouvements  animés par le people et les solutions qui en émanent.

Dorénavant, nous devons  mettre à l’échelle notre voix et notre pouvoir collectif dans nos pays, nos régions et dans le monde. La pandémie nous enseigne que la vie dite ‘normale’ a pris  fin. Cela nous  donne potentiellement un avenir au- delà du Covid-19, un avenir radicalement différent empreint de l’égalité, de la justice et de la pérennité .Il n’est plus question de ‘reprendre la vie normale’. Il nous appartient de lutter ensemble  afin d’atteindre cet objectif.

Comment nous mobiliser?

Nos Gouvernements  et les institutions mondiales  dont les décisions et les  normes orientent les politiques  ayant un impact  sur nos sociétés et nos vies, adoptent déjà des décisions importantes  en ce qui concerne la riposte au Covid -19 ( à travers des mesures  en matière de la santé publique, les déclarations des  catastrophes /états d’urgence ,l’adoption des plans de relance/budgets d’urgence ) et ils adopteront  plus des décisions importantes dans les mois a venir. Ils décident aussi bien sur les mesures à adopter  afin d’endiguer  la récession mondiale qui doit   frapper tous les pays que sur  la configuration de la ‘reprise’. Ce sera une bataille menée au sujet des choix politiques spécifiques mais également des idées et des récits  concernant le type de société et d’économies  qui nous conviennent.

En guise de réaction,  nous nous mobiliserons et nous tisserons nos liens à grande échelle afin d’unir l’action populaire dirigée par les collègues de l’avant-garde  contre les inégalités qui constituent les membres principaux de l’ALI dans le but de transformer les normes en même temps  que l’action prévue par les  Gouvernements et par les  Institutions financières internationales au plan mondial. Nous projetterons  notre vision  de rechange en matière de la  reprise et l’économie mondiale doit  être refondue  à travers une série d’Assemblées populaires/Réunions populaires annuelles qui seront tenues  en octobre et nous pensons y voir participer  10 pays clé. En fonction de la situation des confinements à cette date, les réunions seront organisées en face à face ou virtuellement.

Les  conclusions de toutes ces réunions seront présentées  à l’Assemblée populaire mondiale afin de faire entendre les demandes mondiales. En plus,  nous  participerons à un événement mondial (V. proposition séparée au sujet du débat médiatique) avec les dirigeants des IFI lesquels sont censés écouter nos représentants des communautés  de base visant  les réunions de la Banque mondiale/FMI en octobre où les Chefs d’Etat et les Ministres doivent adopter de nombreuses décisions clé  pour les sociétés justes, équitable et pérennes que nous envisageons. A cet effet, l’action ultérieure sur le plan national et regional sera très probablement conçue.

Pourquoi agissons-nous maintenant ?

La pandémie a exposé les inégalités systémiques contre lesquelles nous luttons plus âprement que jamais. Le Covid -19 a exposé les failles fatales du néolibéralisme, de nos systèmes de santé publique,  de nos services sociaux, de nos moyens de subsistance voire notre santé mentale tous en panne. Sous la coupe de l’Alliance de Lutte contre les Inégalités, le peuple s’organise dans les communauté de base, mettant en relief les inégalités grossières exposées par la pandémie, faisant montre de sa solidarité et de son attention  tout en exigeant des ripostes des Gouvernements qui œuvrent pour le peuple au lieu d’organiser des sauvetages financiers au profit des milliardaires et des  grosses entreprises.

Nous traversons une pandémie sans précédents qui refaçonnera nos sociétés et nos économies pour la décennie à venir et même au delà. Alors que  nous nous sommes attelés à la tâche de mettre en place  des alliances des  communautés de base dans les pays du monde, action qui a eu un grand impact malgré nos maigres ressources et d’adopter  des actions mondiales de plus en plus visibles, nous  avons la chance de mettre à l’échelle nos méthodes d’organiser les communautés de base  et de concevoir la vision alternative  du système économique et social que nous voulons. Or, il manque encore des débats et des décisions qui réorienteront nos économies sur  les plans national, regional et mondial, la voix  collective et le pouvoir accru des militants de l’avant-garde de la lutte contre les inégalités. Maintes démarches des associations de  la société civile, des  universitaires et des alliés partagent notre vision des sociétés plus équitables mais n’ont pas mis l’accent sur la direction collective  et l’action des  militants de l’avant-garde contre les inégalités, un rôle crucial que peut jouer l’Alliance de Lutte contre les  Inégalités

La pandémie sanitaire mondiale  et la récession économique mondiale ont mis en évidence le besoin d’un changement  systémique. Nous ne pouvons plus continuer comme d’habitude en ces temps inhabituels. Nous nous concerterons au sein de l'alliance et, atteints de l’impact de la pandémie et subissant  la récession  économique, nous  clamerons : un autre monde est nécessaire.

Qu’est ce qui va définir la réussite?

-Une  plus forte voix des militants de l’avant-garde de la lutte contre les inégalités au moins dans  10 pays à fin d’orienter les politiques des Gouvernements et des IFI vers les changements structurels permettant à nos économies de  s’attaquer aux inégalités pendant et après le Covid -19 (du niveau local au national et du niveau national au mondial).

-Un espace civique élargi dans le but d’assurer les droits démocratiques et décisionnels  du peuple afin de réduire la concentration  centralisée du pouvoir

-Le renforcement des alliances nationales dans 10 pays et aussi aux plans regional et mondial  pour qu’ils  puissent  se  concerter sur des demandes communes et sur une vision partagée  concernant la refonte de leurs économies et leurs sociétés  de la base vers le sommet et ce   dans le souci de se doter d’une  plus grande capacité  pour l’action  conjuguée  au niveau mondial.

-La tenue de plus des débats  médiatiques au sujet de la voix et des demandes collectives  dans les médias du monde, suscitant ainsi les réactions des Gouvernements  concernant les politiques nationales et des IFI sur les priorités mondiales (nationales et mondiales).

-La réalisation d’1 à 2 changements au niveau des politiques spécifiques  signalées par la lutte contre les inégalités et qui peuvent être effectués par le biais de l’action collective pendant la pandémie du Covid-19 et après (à savoir les politiques de  la santé publique, du  revenu minimum universel, des socles de la protection sociale, des impôts sur les fortunes, des droits de la femme, de la reconnaissance et de la garantie des droits socio-économiques, etc.)

L’impact  politique de cette action sera concrétisé dans les  mesures politiques de lutte contre les inégalités pendant et après la pandémie du Covid-19: la santé publique universelle et gratuite , la protection sociale universelle/les revenus  minimums et les prestations  gouvernementales rehaussés et le financement  accrus des soins , les impôts progressifs sur les fortunes  et les revenus accrus ainsi que les démarches entreprises pour combattre l’évasion fiscale, plus des droits syndicaux, des droits de la femme et des groupes marginalisés, des salaires minimums plus élevés et l’augmentation du financement externe et l’annulation de la dette  à fin de permettre les dépenses accrues de l’Etat et d’éviter l’austérité. Ces mesures devront  se refléter au niveau national (surtout dans les 10 pays visés)  et au niveau international par les IFI.

Quelle doit être notre stratégie?

Cette stratégie portera sur l’action  dans l’immédiat et à long terme sur les plans national, regional et mondial;

Les actions au niveau national

Les alliances nationales ,sur la base de l’organisation  actuelle , tiendront simultanément les Assemblées populaires/Réunions  populaires annuelles dans les 10 pays pendant la première semaine  d’octobre 2020.Les réunions serviront de plateforme pour les militants/es d’avant-garde combattant  les inégalités dans le but de dresser le bilan des activités menées par les Gouvernements respectifs dans la lutte contre les inégalités structurelles exacerbées par le Covid-19 mais qui  sévissent depuis des décennies et des siècles.

Jusqu’ici, les Gouvernements au niveau national  ainsi que les institutions internationales ont réagi à la crise surtout en des termes relatifs à la santé publique. Ils ont même approfondi les inégalités avec la riposte socio-économique qui n’a servi que les riches. On ne peut donc pas envisager  qu’il y ait, suite à la pandémie du Covid-19, de  nouveaux règlements politiques  qui  déboucheront  naturellement sur une plus grande égalité  et sur des sociétés  durables. Nous devons nous apprêter et lutter pour ce que cela représentera.

Les actions au niveau régional

Les actions des alliances régionales  se baseront sur  les activités des alliances nationales dans les régions respectives. Le travail dans les régions présentera les opportunités pour la consolidation et la définition des perspectives régionales étant donné que les pays doivent se concerter  face aux  chocs externes qui ont un impact particulier sur chaque région. Chaque région a des défis et des opportunités spécifiques qu’il faut analyser, exprimer et aborder de concert  à fin de surmonter la crise et  devenir plus résiliente par le biais de la solidarité.

Les actions au niveau mondial

Nos Assemblées populaires/Réunions populaires annuelles  constitueront  un contrepoint aux rencontres officielles des IFI et elles susciteront l’intérêt et des débats  plus  larges en matière des alternatives réelles  censées créer les sociétés justes, équitables et durable que nous envisageons. Les conclusions de ces réunions seront présentées aux webinaires mondiaux de haut niveau avec les chefs des IFI qui doivent écouter les représentants du peuple et  à travers des actions mondiales coordonnées, visant les réunions de la Banque mondiale/FMI en octobre où les Chefs d’Etat et les Ministres doivent adopter  maintes décision pour la mise en place des sociétés justes, équitable et durables que nous envisageons.

Les principes régissant les Assemblées populaires de l’Alliance de Lutte contre les Inégalités (ALI)

Ces principes sous-tendant les Assemblées populaires devront être contextualisés au plan national mais l’approche principale se présente  comme suit : Elle doit

- être démocratique et participative

- situer au centre ceux qui sont les plus atteints par les inégalités dont les pauvres, les femmes, les chômeurs et les jeunes

- adopter une méthode de l’éducation populaire (doit commencer avec le people)

- être inclusive et s’étendre à grande échelle

- consolider le pouvoir populaire

- élaborer les demandes et la vision collectives de la population.

Qu’est-qui arrivera après le mois d’octobre  2020

Suite au regain de l’intérêt mondial en octobre 2020, nous allons poursuivre les stratégies suivantes (adaptées à un environnement externe on ne peut plus imprévisible) dans les 12 à 18 mois qui s’annoncent:

-La consolidation  en cours  de notre mouvement sur les plans national et regional se poursuit et approfondit l’action collective possible entre les alliés nationaux de l’ALI

-Les campagnes ciblées visant les transformations principales des politiques déjà agrées (et qui ont figuré sur les programmes de nos Assemblées populaires), les transformations pour lesquelles nous pouvons mener nos campagnes dans le contexte des  refontes plus profondes que nous aimerions voir.

-La poursuite de l’amplification et de la connexion mondiales, unissant l’action nationale  au récit mondiale et  qui  fait état des changements rendus possibles dans la période au delà de la pandémie  grâce à l’action populaire.

Qu’est-qui arrivera après le mois d’octobre  2020

Pour plus d'informations, contactez-nous à info@fightinequality.org.